Castelbuono

Castelbuono

Au cœur des Madonies s’élève le bourg de Castelbuono: avec son Château placé sur le Colle San Pietro, on dirait un village d’autres temps ! Castelbuono est inséré dans la végétation luxuriante et scénographique de la Forêt de chênes, châtaigniers, cerisiers, mais surtout de cendres. L’arbre typique de Frassino dont, pour les incisions sur l’écorce du tronc, sort un liquide douceâtre qui, quand il se coagule avec la chaleur du soleil, devient « Manna », essence d’arbre recherchée pour ses différentes propriétés dépuratives qu’il possède et utilisée également dans la pâtisserie locale traditionnelle. Un des seuls villages au monde, comme Pollina qui est limitrophe, à cultiver la “manna”extraite du tronc des cendres, et a faire vivre encore un antique métier, celui de cultivateur de cendre. Les origines de Castelbuono sont à relier au petit centre Byzantin de « Ypsigro » (lieu frais byzantin), qui s’élevait dans les alentours du village actuel. Depuis le XIVème siècle, l’histoire de Castelbuono est indissolublement entrelacée è à celle de la Contée de Geraci et de la famille Ventimiglia. Sous le gouvernement culturellement “illuminé”, le centre a connu à travers les siècles une croissance progressive. Pendant le XVIème siècle le village reçoit le titre de « Capitale de l’État des Ventimiglia » formé par plus de "vents terres" et de nombreux "fiefs". De tout cela, il reste aujourd’hui un souvenir dans le Château des Ventimiglia, né en 1316 sous la volonté du compte Francesco Ier. Sur la place Margherita, ornée au centre par une fontaine du seizième siècle, se trouve l’Église Matrice Vecchia (moitié du XIVème sec.) avec un portail de la Renaissance sur la façade et un clocher revêtu de maïoliques colorées. Depuis la place Margherita se détache la via Sant’Anna qui, à travers un passage, souligné par un très beau portail en bois de style gothique de 1316, l’on rejoint l’imposant Château qui s’élève en face, au sommet de deux escaliers grands et suggestifs. Malgré les dommages subis, le Château conserve la compacité et les caractères de “manière médiévale” à plan régulier avec des tours carrées angulaires. L’intérieur est naturellement digne de la noblesse de ceux qui y résidaient, et se présente subdivisé dans toute une série d’élégantes salles revêtues par des œuvres des frères Serpotta. Le Château, Set du film à Oscar « Nuovo Cinema Paradiso » de Giuseppe Tornatore, est aujourd’hui le siège du Musée Civique, subdivisé dans les sections d’archéologique, art sacré et pinacothèque, qui accueille également les expositions de peinture contemporaine. L’artisanat à Castelbuono est encore très fleurissant, les travaux en bois et en fer forgé sont très renommés et appréciés. L’artisanat féminin mérite une attention particulière : les broderies, les dentelles, les travaux de tissage. Parmi les produits gastronomiques typiques l’on trouve les produits de confiserie qui sont très appréciés même à l’étranger. L’on peut goûter les colombes et les œufs de Pâques décorés à la main, les panettoni à la manna, les produits d’amende, les biscuits de différentes formes et de différents typiques et un pain très goûteux. Certaines exploitations vinicoles et d’huile sont importantes, leurs produits, de très bonne qualité, sont exportés dans le monde entier. La Fête Patronale de Sant’Anna le 27 juillet est un des plus grands événements du villages, « l'Arruccata di li Ventimiglia », représentation en costumes d’époque qui, à travers un cortège, récite, ré-évoque les moments fondamentaux de l’histoire de Castelbuono.

Villas près de Castelbuono