Réserve de Cavagrande del Cassibile

Cavagrande del Cassibile, les canyons de la Sicile

La Réserve naturelle orientée Cavagrande del Cassibile est une réserve naturelle orientée riche en importance au niveau du paysage, anthropologique, hydrogéologique, archéologique et spéléologique. La zone s’étend sur 2.700 hectares dans le territoire d’Avola, Siracusa et Noto. La réserve est traversée par la rivière Cassibile, l’antique Kacyparis grec qui, pendant le cours des millénaires, a créé une série de profonds canyons de 10 kilomètres de longueur. Défendu par les inaccessibles murs en surplomb de la carrière et de la proximité de l’eau, les Sicules, premiers habitants connus de ce lieu, y ont construit deux villages rupestres, le village septentrional qui se note dès que l’on regarde depuis le belvédère, et le village méridional, presque en face. Le premier remonte aux XI-Xèmes siècles av. J.-C., deuxième au niveau du charme après Pantalica, dans lequel se trouve une centaine de tombes en petites grottes et les hypogées paléochrétiens creusés dans les murs, disposés l’un en face de l’autre, sur six différents niveaux parallèles. Dans le fond de la vallée s’est créé un système complexe de petites cascades et de bassins naturels appelés localement uruvi avec des eaux fraîches et limpides, dont les plus suggestifs sont joignables depuis le belvédère de Avola Antica. Le fond de la vallée se rejoint en environ 30 minutes, le retour peut s’effectuer par le même sentier ou par un sentier avec des marches près de la digue. Du même sentier l’on peut visiter l’établissement rupestre de Dieri. Pour connaître plus profondément cet endroit enchanteur, l’on peut parcourir aussi quelques kilomètres vers la source, en suivant le sentier à mi-côte, qui se croise à la moitié du parcours vers la descente, et en arrivant à la contrée Prisa, où se trouve le bassin avec les eaux utilisées pour une centrale électrique, en rencontrant des endroits de plus en plus sauvages et non pollués, parmi les odeurs de plantes aromatiques (sauge, thym, rue, calamintha nepeta, origan) et d’autres plantes spontanées (smilaces, lierre, rouvre) qui créent des clairières difficilement praticables si l’on n’est pas un excursionniste expert. Le long de ce sentier l’on peut également rejoindre le village rupestre méridional, ou descendre à la rivière par des sentiers non tracés mais à peine visibles, même ci ceux-ci sont très raides et donc il faut vraiment être attentif et prudent.


Villas près de Réserve de Cavagrande del Cassibile