Réserve de Pantalica

Réserve de Pantalica, les « trous » des Monts Hybléens

La réserve naturelle orientée de Pantalica qui s’étend sur plus de 3.700 hectares, est une zone naturelle de grande qualité et également une importante zone archéologique grâce à la présence d’une des nécropoles rupestres les plus imposantes d’Europe. Pantalica s’élève sur le territoire de Siracusa et a été déclarée patrimoine mondial par l’UNESCO en 2005. Le site se trouve sur un plateau, entouré de canyons qui se sont formés les siècles passants par les passages des fleuves Anapo et Calcinara. Durant la première moitié du XIIIème siècle av. J.-C. tous les établissements côtiers disparaissent presque à l’improviste avec l’arrivée en Sicile des Sicules et d’autres populations italiques ; la population indigène abandonne la zone côtière et cherche un refuge dans les zones de montagne incommodes, choisies parce qu’elles répondent à des exigences de défense, et se réunit dans de grosses agglomérations. Il est historiquement connu que le roi Hyblon concéda aux Mégariens, guidés par Lamis, de se fixer dans un coin de son territoire et de fonder Megara Iblea en 728 av. J.-C. Mais la naissance successive et l’expansion de Syracuse détermina la destruction du règne, le règne de Siracusa s’étant répandu jusqu’à l’arrière-pays, avec la fondation d’Akrai en 664 av. J.-C. De cette époque sont restés les vestiges du « Palazzo del Principe » ou Anaktoron et également la présence d’une vaste nécropole de 5000 tombes dans de petites grottes artificielles creusées dans la roche. La zone de la nécropole ne sera jamais complètement habitée pendant l’époque grecque, il faudra attendre les premiers siècles du Moyen-âge, quand les populations, épuisées par les incursions des barbares, des pirates et puis des arabes, devant chercher des refuges sûrs, les trouvèrent dans leurs abris inaccessibles. Successivement les grottes furent habitées pendant l’époque byzantine, les restes de leurs maisons creusées dans la roche et les restes des petits orateurs rupestres du Crocifisso, de San Nicolicchio et de San Micidiario sont encore visibles aujourd’hui. Différents sentiers permettent de visiter le site. La Vallée de l’Anapo est accessible par deux passages reliés entre eux, du coté de Sortino et du coté de Ferla. Ce sentier est long plus de 10 km sur le tracé de l’ancienne ligne ferroviaire Siracusa-Vizzini. La visite au plateau peut en revanche partir de la Sella di Filiporto, joignable par le village de Ferla ou de l’autre côté, du versant de Sortino, en passant au-dessus de la Grotta dei pipistrelli. La zone est bien gardée et est accessible en bicyclette, à cheval ou à pied. Les indications et les informations sur place sont peu nombreuses, nous vous conseillons donc de vous munir d’une carte et d’un guide.


Villas près de Réserve de Pantalica