Aidone et Morgantina

Aidone et Morgantina, le cœur de la Sicile la plus ancestrale

Aidone s'élève sur les hauteurs des monts Héréens pendant le XIème siècle sur une agglomération sarrasine. Appelé le « Balcon de Sicile » pour sa position très élevée, à Aidone vous pourrez respirer de l'air frais et pur et vous pourrez profiter de panoramas enchanteurs qui s'ouvrent dans toutes les directions : de l'Etna aux Nébrodes, de la plaine de Catane à la mer Ionienne, jusqu'à Syracuse. Près d'Aidone se trouve l'important site archéologique de Morgantina. Des vestiges remarquables de la ville hellénistique ont été retrouvés : différents bâtiments publics de l'Agora (Gymnase), le Prytanée (dans lequel on conservait le feu sacré et on faisait des sacrifices usuels), l'Ekklesiasteron (utilisé pour les assemblées publiques), le double « Sanctuaire de l'Agora », le grenier public, le « Grand Four », le Théâtre, l'Abattoir romain et d'importantes maisons privées, richement décorées avec des revêtements de sol en mosaïque et des murs peints à fresques. Les nombreux vestiges provenant des fouilles sont conservés dans le Musée d'Aidone, qui expose également les fameux argents hellénistiques du IIème siècle avant J.-C. rendus à la Sicile après avoir été exposés pendant plusieurs années au Metropolitan Museum of Art de New York. Autour d'Aidone, la nature semble s'être emballée pour diffuser ses variétés : des bois luxuriants, des collines très vertes, des vallées dorées, des plaines fertiles, des cours d'eau donnent au paysage des couleurs et des odeurs incomparables. Le petit village aux antiques origines se trouve sur un des territoires culturels et environnementaux les plus intéressants du centre de la Sicile : dans son territoire se trouvent d'antiques fermes bien conservées et certains joyaux médiévaux : sur un promontoire au-dessus d'un torrent, la petite église élégante de S. Marco de 1140 et sur un rocher gigantesque, le château de Pietratagliata ou Gresti. Le château s'élève sur un rocher en surplomb sur la vallée du torrent Gresti. Absolument isolées, les ruines se conforment parfaitement au milieu environnant, formant une fusion presque parfaite entre histoire et environnement, suggestion presque unique dans toute la Sicile. L'étymologie du terme Aidone est Ay-ndun qui, dans la langue arable, signifie « source d'eau supérieure ». Aidone fut très aimée par les Arabes pour l'abondance d'eau qui la caractérise encore aujourd'hui, mais ce n'est qu'avec les Normands qu'elle obtint la dignité d'un territoire indépendant devenant une ville lombarde, stratégiquement importante et politiquement significative. Les églises de Santa Maria la Cava ou del Piano et l'église de Sant'Antonio Abate remontent à la période normande. Il existe encore des signes de la période aragonaise dans les ruines du « Castellaccio » qui se trouve au point le plus élevé de la ville.

Villas près de Aidone et Morgantina