Polizzi Generosa

Polizzi Generosa

Les origines de ce petit bourg médiéval, qui s’élève à l’intérieur du Parc National des Madonies, ne sont pas certaines, tout comme sa datation, certains restes d’une nécropole, les retrouvailles récentes de monnaies et de certains objets en terre cuite font supposent que la ville existait depuis la période hellénistique (IIIème siècle av. J.-C.). Le nom dériverait de Polizzi (Polis) appelée ainsi car elle était considérée l’Athènes sicilienne par l’historien Diodoro Siculo, tandis que d’autres le feraient dériver de l’antique peuple des Palici. Polizzi obtint le titre de “Generosa”, qu’elle conserve encore aujourd’hui, en 1234 par Frederic II roi de Suède, la raison serait dans la richesse de son territoire. Polizzi, sauf pendant de brèves périodes, fut une ville libre et indépendante avec son propre gouvernement et ses lois qui se distinguèrent pour leur équité et leur justice. Elle fut souvent un lieu de séjour pour les Princes et Souverains dont la reine Elisabeth d’Aragona, l’empereur Charles V et la reine Bianca di Navarra (vicaire du Regne de Sicile). La période de plus grande splendeur fut celle de la Renaissance, explicable avec le fait que c’était le nœud principal d’un système viaire très important pour l’époque, les deux trazzere regie, étaient les plus liens les plus importants de l’époque entre Palerme, Messina et la zone de Licata. Le long des deux bras du fleuve Imera (navigable dans le passé), dominés par Polizzi et longés par de grandes vallées cultivées en céréales et blé, se trouvait la "via del grano" et Polizzi en contrôlait les dazi et les douanes. La présence de nombreuses familles nobles et la loi du “Maggiorasco” qui établissait que les fils cadets appartenant à ces familles devaient être menés à la vie de moine, a déterminé la naissance d’un nombre considérable d’églises et de couvents, de véritables joyeux d’art architectonique, qui conservent de nombreux chefs-d’œuvre. La présence de ces églises, de certains palais aristocratiques riches, contournés de petits noyaux d’habitats médiévaux qui s’enveloppaient sur le rocher, confèrent à Polizzi un charme d’un bourg “perdu” dans le temps où il est possible d’assister à des scènes de la vie populaire, plongés dans un paysage presque pas pollué où la vue embrasse le spectacle naturel représenté par les hautes montagnes Madonite qui encadrent les vallées vertes et délimitent les bois épais qui les traversent. Aujourd’hui Polizzi a rejoint un point d’équilibre entre un développement discret, une conservation attentive des traditions et un tourisme soutenable qui la rendent lieu idéal pour le voyageur à la recherche de lieux en grade d’offrir des sensations difficilement retrouvables dans d’autres lieux de la Sicile. Polizzi est un village riche en histoire et fier de ses traditions, ce n’est pas un hasard si le village dans son histoire plus récentes a accueilli des personnes et des artistes internationaux comme Stefano Dolce (Dolce & Gabbana), Martin Scorsese et le regretté acteur Vincent Schiavelli qui a voulu passer les dernières années de sa vie dans le propre village natal. En rodant dans ses rues étroites et impraticables, à tous les coins les visiteurs pourront voir des églises aux voûtes simples et parfois fastueuses, des palais richement décorés, des petites maisons vieilles et simples, des cours et des bagli, des jardins et des potagers, des petits magasins d’artisanat, des bars, quelques musées et quelques bons restaurants qui proposent des plats typiques de la cuisine sicilienne très riche. En plus des 21 églises, dont Santa Margherita, Santa Maria delle Grazie, Carmine, chiesa Madre, la Commenda, San Gandolfo, San Nicolò de Franchis, Santa Maria degli Schiavi el les antiques Palais nobles Caruso-Porcaro, Carpinello et Gagliardo, il y a des musées environnementaux et archéologiques, les restes du Chateau fortifié par Ruggero il Normanno, la Tour de Leo dans le quartier byzantin et les Arcs, un aqueduc construit à la fin de 1400. Polizzi est fameuse également pour la culture et la production de noisettes qui, pendant presque un siècle, a représenté une source importante de subsistance pour l’économie locale, aujourd’hui les cultures sont en abandon progressif à cause de la forte réduction du prix de vente du produit et du renouvellement qu’il manque des méthodes de culture et de récolte. Chaque année en août (époque de la récolte) se déroule la fête des noisettes, fête de village caractéristique avec des spectacles itinérants populaires, organisation d’habitats agraires typiques construits en pierre ou en paille et distribution gratuite de noisettes lancées aux chars allégoriques.

Villas près de Polizzi Generosa