Salines de Trapani

Réserve saline de Trapani et Paceco, les antiques réserves de sel de la Sicile

La Réserve naturelle des Iles du Stagnone de Marsala et des salines de Trapani et Paceco sont caractérisées par des lagunes et des bourbiers, constituées d’eaux basses entre 50 cm et 2 mètres de hauteur, qui incluent, dans le territoire de Marsala, quatre îles, San Pantaleo (Motyé), Isola Grande, Schola et Santa Maria, et dans le territoire de Trapani la partie de la côte entre Torre Nubia et Salina Grande à Paceco. Les lagunes se sont formées relativement récemment (elles n’existaient pas à l’époque de la colonisation phénicienne de Motyé) suite aux mouvement du sable dûs aux courants sous-marins. Sans les courants nécessaires à l’échange, l’eau est devenue stagnante, avec une température supérieure à la température normale. L’activité principale dans les lagunes a été, et est encore en partie aujourd’hui, celle des salines : avec une méthode assez simple, l’eau canalisée dans des petits lacs se fait évaporer. Le sel reste après l’évaporation et est recueilli et fait séché en le couvrant avec des tuiles cuites avec une structure qui ressemble au toit d’une maison. Le pompage de l’eau entre les bassins et la mouture du sel se déroulaient avec les moulins (certains d’entre eux ont été restaurés). Les réserves sont toujours visitables ; au Moulin Maria Stella, sur la route gouvernementale Trapani-Marsala, se trouve la structure réceptive des réserves, où vous trouverez le matériel informatif. Les poins d’intérêts de la réserve sont, pendant la saison, la migration de certaines espèces d’oiseaux en route vers l’Afrique dont le Phénicoptère et le Héron, les antiques moulins, certains visitables sous réservation, le musée du sel près de Torre Nubia, les ruines et la nécropole de l’île de Motyé, où était située l’antique ville homonyme phénicienne. Une curiosité est celle du vieil Hangar utilisé comme abri pour les avions pendant la seconde guerre mondiale.


Villas près de Salines de Trapani