Catane

Catania, la ville aux pieds de l’Etna, le volcan actif le plus haut d’Europe

Catania est la deuxième ville au niveau de l’importance après le chef-lieu Palermo, mais la première en importance commerciale et industrielle. La ville était antiquement un établissement du peuple des Sicanes, peuple antique dont nous avons peu de nouvelles historiques. Ensuite, la ville fut conquise aux alentours du 729 av. J.-C. par les colons Grecs de Chalcis pour passer ensuite sous les différentes dominations des Romains, des Byzantins, des Normands et des Suèves, ces derniers érigèrent d’ailleurs le Château Ursino. Ensuite, sous la domination des Aragonais en 1292 elle fut nommée la capitale du Règne de Sicile, jusqu’à la constitution du Règne d’Italie. La ville actuelle s’élève sur la côte orientale de la Sicile, aux pieds du volcan Etna et se présente sur la mer Ionienne, elle est entourée par la grande pleine du Volcan et vers la mer de l’oasis de la rivière Simeto, le plus important de l’île. La ville est traversée par une rivière souterraine, l’Amenano. Dans le passé, un peu plus loin des murs à l’ouest, l’on pouvait trouver le lac de Nicito, reliée à la rivière et désormais recouverte par la coulée de lave de 1669 (la rue homonyme en rappelle l’emplacement). Actuellement, l’Amenano est visible à l’Acqua a linzolu, fontaine en marbre blanc qui s’élève entre la Pescheria et la piazza del Duomo et dans les souterrains du local Ostello Agorà. Mais c’est le territoire aux alentours qui a profondément changé suite à des calamités naturelles comme différentes éruptions du volcan qui, entre 1169 et 1381, constituèrent la falaise au nord du port, en couvrant également une partie de l’antique Port Ulisse ; ce trait de côte est d’ailleurs appelé La Scogliera (La Falaise) et inclut la petite plage de San Giovanni li Cuti. La zone au sud du Château Ursino, dans le temps tombant à pic sur la mer, est en revanche le produit de l’énorme coulée de 1669 qui, l’encerclant, continua pendant quelques kilomètres vers la mer. La côte au sud du port fut profondément modifiée en formant le littoral actuel la Plaia qui est, en revanche, sableux. Il ne reste aucune trace de la période grecque dans la ville. Les restes romains sont plus visibles, comme le Théâtre Romain (du IIème siècle), l’Odéon (IIIème siècle), l’Amphithéâtre (IIème siècle), les Thermes de l’Indirizzo, les Thermes de la Rotonda, les Thermes Achilliane, différentes autres structures thermales (sur la Piazza Sant’Antonio, Piazza Itria, Piazza Dante où a été trouvée la rue en pierre lavique aujourd’hui à découvert), les restes d’un aqueduc près de via Grassi et certains édifices funéraires. La Chapelle Bonajuto est de la période byzantine, l’Eglise de Sant’Agata al Carcere est de l’époque souabe, et l’Eglise de Santa Maria del Gesù et les murs de Carlo V de la période aragonaise. Un rare exemple d’unité architectonique relative au baroque sicilien est la Via Crociferi, rue contournée d’églises, monastères et palais, parmi lequel ressort l’église de San Benedetto. La via Etnea, considérée en revanche le « salon de la ville », à travers toute la ville de Catania du sud au nord jusqu’à arriver à piazza Università et 100 mètres plus en avant la piazza Duomo, où il y a, outre la Cathédrale, le monument symbolique de la ville : un éléphant avec la trompe levée vers le ciel. La rue est contournée de beaux palaces, de belles églises et basiliques et de nombreux magasins élégants, bars et locaux. Catania est une ville riche et polyédrique avec une âme artistique, de nombreux peintres, hommes de spectacle et musiciens siciliens contemporains sont nés ici. Une caractéristique de Catania est également la présence de différents marchés et petits marchés, un des endroits les plus caractéristiques de la Catania populaire est le marché du poisson de la poissonnerie toujours flamboyante de couleurs, voix et odeurs. Une autre caractéristique est le marché de Piazza Carlo Alberto, mieux connu comme « Fera o Luni » (« Foire du Lundi ») vu qu’originairement le marché était actif seulement un jour par semaine, plus exactement le lundi. Sur la même place se déroule tous les dimanches un « marché aux puces ». Un marché de « bric à brac » est ouvert le dimanche sous les arcs de la « marina » près de la Villa Pacini. Un autre marché très fréquenté est celui qui se déroule le vendredi sur la place I Viceré dans le quartier nord de Barriera del Bosco. Catania représente également une bonne base de départ pour visiter une bonne partie de la Sicile orientale qui inclut également de nombreuses zones protégées dont le Parc de l’Etna, le Parc fluvial de l’Alcantara et l’oasis du Simeto.


Villas près de Catane